Le syndrome Goldman Sachs frappe toute la finance

La France n’aime à laisser vivre — et à faire vivre — que les ignorants et les charlatans.Ce qu’est en réalité cette caste, des événements récents l’ont montré ; ils ont fait voir clairement quelle est sa valeur morale ; ils ont laissé deviner quelle peut être sa valeur effective.Dans les faits, le compromis budgétaire conclu fin octobre n’a fait que repousser les problèmes et les semaines à venir vont être décisives.Dans l’immédiat, un délai supplémentaire bienvenu est accordé par les USA aux acteurs Européens, en attendant la mise en place d’EMIR, de plusieurs trimestres plus tardifs que la réglementation américaine.Que périsse ce qui est la littérature même, la forme !Mais, s’ils ne donnent pas l’exemple du patriotisme, ils le prêchent.On peut retrouver sur les faces des passants, dans une grande ville française, les caractéristiques, plus ou moins abâtardies, de toutes les races ; on n’y peut jamais distinguer un seul trait purement français.Je vois encore le cadavre, en écrivant ; le cadavre ligotté, garrotté ; la barre de justice entravant les jambes raidies par la mort ; les fers attachant derrière le dos les mains violettes, tuméfiées et sanglantes ; la face… ah !Je ne sais pas s’il y a une conscience nationale, et je souhaite qu’il n’y en ait point ; car elle aurait fait preuve d’une élasticité bien dégoûtante, depuis cent ans, et un homme qui serait affligé d’une conscience pareille serait un rude cochon.Les sensations dont on parle sont inextensives.Christian Navlet, dont le courage et la motivation ont été utiles à la réussite du projet.

Publicités