Jean-Thomas Trojani : Quelles sont les solutions ?

Oui, il est possible de construire un autre monde, mais comment s’extirper d’une mondialisation source de tant de dislocations planétaires ? C’est tout simplement que la représentation qu’elle en offre n’est pas l’œuvre de ces raisons, mais de l’esprit collectif. Initiateur de cet outil novateur, Jean-Thomas Trojani, estime qu’un salarié qui va bien est un salarié qui parvient à équilibrer toutes ces sphères en fonction de ses besoins propres. L’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (IPEMED, Paris) fait de la prospective et explore, recherche et valorise des tendances positives porteuses d’avenir. On pourrait exposer sans peine, au contraire, de quelle façon les officiers ont à maintes reprises, et surtout depuis ces dernières années, fait de la France la risée du monde entier. Un pays où le cumul des mandats politiques, des mandats d’administrateurs de grandes sociétés, des espaces médiatiques… est le plus développé au monde. En conséquence, l’investissement des entreprises est gelée ; ce qui entraîne une perte de compétitivité face à la concurrence internationale à moyen terme. À l’action inflexible, à l’emploi nécessaire de la force, c’est le Silence qui doit préparer les Pauvres. On aurait tort de prendre ici pour une idée abstraite, je veux dire extraite des choses par un effort intellectuel, la représentation de l’acte et de sa continuation. Cette forme est le souvenir. Quelle est la valeur ajoutée du digital dans la stratégie relationnelle ? Si les œuvres de la statuaire antique expriment des émotions légères, qui les effleurent à peine comme un souffle, en revanche la pâle immobilité de la pierre donne au sentiment exprimé, au mouvement commencé, je ne sais quoi de définitif et d’éternel, où notre pensée s’absorbe et où notre volonté se perd. Ce qui tendrait à montrer que l’OCDE s’inquiète de l’absence de progrès réels en France. Comment trouver une mutuelle d’entreprise pas chère ? L’absence de réserve pour le second tour se transforme en avantage. Y a-t-il en France une aussi belle galerie de rocaille ? Les élus locaux de tous bords font assaut de conservatisme pour préserver qui une parcelle de pouvoir, qui un bout de compétence, entretenant la confusion sur le fonctionnement du mille-feuille territorial. Rompez ! Il faut la considérer d’une façon générale comme constituée par un groupe d’êtres qui peuvent coexister dans l’espace ou se succéder dans le temps. Non pas, certes, que la nature ait voulu la guerre pour la guerre. Maintenant, ce ne sont plus ses faibles muscles, mais les forces de la planète qui font retomber la hache ; c’est-à-dire que la planète elle-même se charge de fendre son bois. C’est de quoi l’on se convaincrait sans peine en examinant le rôle des considérations de temps, de mouvement et de vitesse en astronomie et en mécanique. Mais ce souvenir lui-même est une sensation ; car c’est une chose sentie, c’est une sensation interne, mais d’un autre genre que celles dont nous parlions tout à l’heure. Prenons deux exemples. D’où la possibilité de la science, qui devra toute son efficacité à sa relativité, et l’impossibilité de la métaphysique, puisque celle-ci ne trouvera plus rien à faire qu’à parodier, sur des fantômes de choses, le travail d’arrangement conceptuel que la science poursuit sérieusement sur des rapports. Nous voulons cependant qu’elle copie quelque chose, et, de tout temps, la philo­sophie a cherché à nous donner satisfaction sur ce point.

Publicités