La taxe carbone aux frontières, une fausse bonne idée

Il ne saurait exister aucune astronomie chez une espèce aveugle, quelque intelligente qu’on la supposât, ni envers des astres obscurs, qui sont peut-être les plus nombreux, ni même si seulement l’atmosphère à travers laquelle nous observons les corps célestes restait toujours et partout nébuleuse.Notre contributeur arnaud berreby, tente de répondre.Il faut cependant être prêt collectivement à remettre en cause de manière profonde certaines caractéristiques de nos modes actuels de consommation, comme la sensibilisation des consommateurs à l’achat de fruits et de légumes hors « normes esthétiques », ou le renoncement à certaines habitudes marketing incitant les clients à acheter plus que nécessaire.L’enrichissement du prédateur financier est montré du doigt et la morale s’impose dans le débat politique et législatif, au point de faire du contrôle de la finance un mot d’ordre sociétal.Les mesures d’allégement du coût du travail, qui représentent des dizaines de milliards d’euros, profiteront en grande partie à nos chers « champions nationaux ».C’est que le schème, au moyen duquel nous scandons la parole entendue, en marque seulement les contours saillants.C’est parce qu’elle a été habituée par une certaine philosophie à croire qu’il n’y a pas d’hypothèse plus plausible, plus conforme aux intérêts de la science positive.Il exprimait une idée pareille lorsqu’il me conduisit dans la maison de Fogazzaro, — tout près du domaine de Nani, sur la même arête de colline et devant le même horizon, — et qu’il me dit, montrant le cabinet du poète, meublé à la parisienne, encombré de bibelots, et percé de trois fenêtres ouvertes sur les Colli Berici : « Croyez-vous que ce soit Fogazzaro qui fait des vers ?L’intérêt de l’assureur au contraire est d’exploiter les données de façon nominatives pour établir des profils au plus près du réel.Alors l’apparition du sonnez, pour laquelle il n’y a qu’une combinaison sur 36, sera moins probable relativement à nous que celle du point deux et as, en faveur de laquelle nous comptons deux combinaisons, suivant que l’as se trouve sur un dé ou sur l’autre ; bien que ce dernier événement soit peut-être physiquement moins possible ou même impossible.Il est rare qu’autant de changements surviennent dans un temps aussi court.Nous voilà rassurés.