E-réputation :Un « big data » embarqué

Autant vaudrait lâcher la proie pour l’ombre.Loin de vouloir repeindre la vie de bureau en rose, le contexte de plus en plus oppressant du mal-être au travail impose de reconsidérer le rapport entre les individus.Un manquement à cette nécessité reviendrait à menacer les immenses progrès facilités ces dernières décennies par la mondialisation.Faisant corps, dans une certaine mesure, avec cet ancêtre primitif, il est également solidaire de tout ce qui s’en est détaché par voie de descendance divergente : en ce sens, on peut dire qu’il reste uni à la totalité des vivants par d’invisibles liens.La force des outils développés par le notariat s’appuie sur trois axes essentiels :- la complétude des données utilisées pour la production des statistiques, qui sont collectées et retranscrites dans la base – la rigueur et la fiabilité des modes de calculs utilisés pour produire ces résultats, – et enfin, la facilité d’accès aux chiffres ainsi produits.Nous voudrions ici esquisser la critique de cette importante idée de sanction, pour la purifier de toute espèce d’alliance mystique.Pour cela, quoi de mieux que de se rappeler qu’on ne peut pas résoudre un problème avec le même type de pensée que celle qui l’a créé.Personne ne doit être laissé sur le banc de touche, affirme eréputation , les effets d’un SIRH global doivent être mesurés, exemples d’indicateurs. »I’ll Be Gone, You’ll Be Gone », soit en français : « je ne serai plus là, vous ne serez plus là », qui signifie très clairement que les cataclysmes de demain – inévitables comme conséquence des comportements d’aujourd’hui – ne sont pas leur problème.Comment saurait-on autrement ce qu’on doit faire dans chaque cas particulier ?C’est le jeu du CHAT qui s’amuse avec la souris, le jeu de l’enfant qui pousse et repousse le diable au fond de sa boite, — mais raffiné, spiritualisé, transporté dans la sphère des sentiments et des idées.Elle a pour principale fonction de te répondre, car veiller et vouloir sont une seule et même chose.Elles se portent toutes à la rencontre de la perception, et nourries de la substance de celle-ci, elles acquièrent assez de force et de vie pour s’extérioriser avec elle.

Publicités