Jean-Thomas Trojani : Faut-il craindre la désindustrialisation ?

Et elle surprendra profondément ceux qui ont eu le bonheur de connaître l’homme. Encore une fois, il n’y a personne à accuser dans les groupes concernés : ils ont leur trajectoire à suivre, et des concurrents étrangers souvent féroces à affronter. Imaginez que vous ayez à gérer cette intégration pour chacun de vos outils d’analyse. Que s’est-il donc passé ? Ils seraient venus raconter ce qu’ils avaient vu. Les différentes Afrique devraient y participer aussi et être représentées par les institutions du continent, telles que l’Union africaine (UA), et les organisations régionales. Il n’y a rien d’illogique, ni par conséquent de « prélogique », ni même qui témoigne d’une « imperméabilité à l’expérience », dans la croyance qu’une cause doit être proportionnée à son effet, et qu’une fois constatées la fêlure du rocher, la direction et la violence du vent — choses purement physiques et insoucieuses de l’humanité — il reste à expliquer ce fait, capital pour nous, qu’est la mort d’un homme. À ce moment, le salaire des juges et des fonctionnaires du gouvernement pourrait être porté à des niveaux compétitifs, ce qui affaiblirait l’incitation à poursuivre des pratiques de corruption – en particulier si les fonctionnaires sont tenus de fournir régulièrement des déclarations financières et sont pénalisés en cas de rétention d’informations. J’y crois peu. …Et il faudrait prendre ça au sérieux ; il faudrait ne pas rire quand à propos de patriotisme ils vous parlent, avec le cuistre Renan, de « lien moral, de possession commune d’un riche legs de souvenirs » ; il faudrait ne point hausser les épaules lorsqu’ils viennent vous dire, avec le grimaud Brunetière, que ce qui constitue « la supériorité de l’amour de la patrie, c’est qu’il est irraisonné. Donc, les possédants, obligés, après 70-71, d’admettre le principe des armées nationales, résolurent de perpétuer, en fait, la vieille distinction entre nation et armée et de continuer à cacher au peuple l’identité désormais réelle de ces deux termes. Mais, au moment d’attaquer le problème, je n’ose trop compter sur l’appui des systèmes philosophiques. Certes, le processus de désendettement n’est pas sans limite. Quoiqu’il en soit, le gouvernement fédéral avait à la même époque complètement pris le contrôle de l’immense marché des hypothèques. Une courbe ovale, qui diffère peu d’un cercle, différera encore moins d’une ellipse choisie convenablement ; mais, pour regarder le mouvement elliptique comme une loi de la nature, il fallait partir de l’idée que la nature suit de préférence des lois simples, comme celles qui nous guident dans nos spéculations abstraites ; il fallait trouver dans la contemplation des rapports mathématiques des motifs de préférer, comme plus simple, l’hypothèse du mouvement elliptique à celle des mouvements circulaires combinés. Malgré l’extrême difficulté de ce grand sujet, j’ose assurer que, convenablement traité, il comporte des conclusions tout aussi certaines que celles de la géométrie elle-même. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les réactions hostiles des États-Unis et du Brésil, principaux exportateurs agricoles du monde, contre les propositions de Nicolas Sarkozy de réguler les prix alimentaires. ­ Sup­posez même qu’il existe : comment y aurait-il un instant antérieur à celui-là ? Si, par exemple, il arrivait que les mêmes caractères qui ont servi à établir la gradation des espèces et la prééminence incontestable de l’espèce humaine sur les autres espèces animales, pussent encore servir à établir dans l’espèce humaine une gradation entre les races, il faudrait bien admettre par raison, et indépendamment de tout préjugé de naissance, la supériorité de la race qui réunit ces caractères distinctifs au degré le plus éminent. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois » Le chemin du devoir est toujours proche, mais l’homme le cherche loin de lui ». Si la connaissance que nous cherchons est réellement instructive, si elle doit dilater notre pensée, toute analyse préalable du mécanisme de la pensée ne pourrait que nous montrer l’impossibilité d’aller aussi loin, puisque nous aurions étudié notre pensée avant la dilatation qu’il s’agit d’obtenir d’elle. Ce n’est une surprise pour personne, mais par la diversité internationale de ses participants, le forum de Davos est un bon baromètre de l’état d’esprit des grands dirigeants mondiaux.

Publicités