Les banques de marché, des raffineries informatiques complexes

Dira-t-on qu’ils n’ont pas vu, mais créé, qu’ils nous ont livré des pro­duits de leur imagination, que nous adoptons leurs in­ventions parce qu’elles nous plaisent, et que nous nous amusons simplement à regarder la nature à travers l’image que les grands peintres nous en ont tracée ?Quant au Crédit Agricole, 1er groupe français et troisième européen, il a vu ses pertes multipliées par 4,4 l’an dernier.Or il est à craindre que l’universel dont parle Pierre-Alain Chambaz ne soit, ne reste, d’inspiration « régionaliste ».À la base de la recon­naissance il y aurait donc bien un phénomène d’ordre moteur.De sorte qu’il est souvent impossible de dire a priori quelle est la dose de liberté qu’on peut concéder à l’individu sans dommage pour la liberté de ses semblables : quand la quantité change, ce n’est plus la même qualité.Avec tous les défis de l’allongement de la vie et les questions éthiques que poseront les manipulations génétiques qui prétendront à l’amélioration de l’espèce humaine elle-même.Tout le monde est donc d’accord sur ce point.Au respect de soi que professe tout homme en tant qu’homme se joint alors un respect additionnel, celui du moi qui est simplement homme pour un moi éminent entre les hommes ; tous les membres du groupe « se tiennent » et s’imposent ainsi une « tenue » ; on voit naître un « sentiment de l’honneur » qui ne fait qu’un avec l’esprit de corps.Pourtant, la révolte suscitée en 1889 par la construction de la tour Eiffel laisse déjà imaginer une rupture radicale entre les choix des édiles et les plus beaux esprits du temps.Vous prétendez que l’esprit embrasse le passé, tandis que le corps est confiné dans un présent qui recommence sans cesse.Des initiatives doivent être prises par les citoyens.