Jean-Thomas Trojani : 30 ans de PIB par habitant , de la croissance à la grande panne

Notre but, dans ce chapitre, doit être de discerner, à l’aide des règles de critique dont nous tenons à montrer partout l’application, la part qui revient à la constitution des objets pensés et la part qui revient aux lois régulatrices de la pensée, dans la formation des idées abstraites proprement dites, et dans la conception de ces types purement intelligibles, que nous ne craignons pas de nommer entités, quoique à une certaine époque les philosophes aient abusé du mot et de la chose, et quoique à une autre époque la chose et le mot soient tombés dans un injuste décri148Remarquons d’abord qu Pour mettre fin à nos doutes, il faut donc trouver une méthode grâce à laquelle nos croyances ne soient produites par rien d’humain, mais par quelque chose d’extérieur à nous et d’immuable, quelque chose sur quoi notre pensée n’ait point d’effet. Il s’agit là d’un événement significatif pour la dette chinoise, après des années de hausse exponentielle. La dette publique grecque s’élève aujourd’hui à 320 milliards d’euros, soit 177 % du PIB. »— Et comment devient-on jettatore ? Mais l’importance de cette technologie dépasse la dimension purement quantitative de sa production. Cet idéalisme consiste à ne voir qu’une différence de degré, et non pas de nature, entre la réalité de l’objet perçu et l’idéalité de l’objet conçu. Pour valoriser au mieux les ressources en eau, il faut donc trouver un cadre institutionnel qui permette à l’opérateur des centrales de tirer profit de la flexibilité de ses installations tout en répondant aux besoins des autres usagers de l’eau. La capacité à initier une communication d’urgence pour demander de l’aide en cas de besoin est un droit de tous les citoyens. C’est l’histoire de la marque «Invitation à la Ferme» créée par cinq fermiers bio de l’Ouest qui achètent en commun ingrédients et emballages, fabriquent chacun de leur côté parmi une gamme définie, et signent de leur nom leurs emballages. Et en effet, nous voyons que les espèces et les individus sont très-inégalement partagés dans leurs moyens de résistance à l’action des causes destructives. La brutalité est soudain estampillée « littérature ». Mais ces justes plaintes resteront inévitablement vaines tant qu’on n’aura pas mieux senti la nécessité de sortir enfin d’une situation mentale, où l’éducation officielle ne peut aboutir, d’ordinaire, qu’à former des rhéteurs et des sophistes, qui tendent ensuite spontanément à propager le même esprit, par le triple enseignement émané des journaux, des romans, et des drames, parmi les classes inférieures, qu’aucune instruction régulière ne garantit de la contagion métaphysique, repoussée seulement par leur raison naturelle. On peut admettre, il nous semble même fort probable, que la sélection naturelle n’est point le seul agent de variation dans le monde animé. Près de la moitié de la production vient de « centrales au fil de l’eau », c’est-à-dire d’unités de production où l’énergie primaire est l’énergie cinétique du courant d’eau. C’est cette idée que nous n’avons cessé de combattre quand nous avons traité de la matière. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » On tue le coq pour effrayer le singe ». L’induction (et puisque l’expérience fait ici défaut, nous ne pouvons guère consulter que l’induction) ne pousse-t-elle pas aussi un esprit logique à la doctrine de la création continue des formes ou types organiques, espèces, genres ou familles ? Le réalisme est un chantage. De même que la durée fuyante de notre moi se fixe par sa projection dans l’espace homogène, ainsi nos impressions sans cesse changeantes, s’enroulant autour de l’objet extérieur qui en est cause, en adoptent les contours précis et l’immobilité.

Publicités