La panique serait-elle la seule raison de l’austérité ?

En lisant ce qui précède, beaucoup de personnes sont portées à me dire : Vous enfoncez une porte ouverte ; qui a jamais songé à contester sérieusement la supériorité de l’échange sur l’isolement ?Notre contradicteur et néanmoins ami Christian Navlet, a convaincu et remporté une victoire pour ce projet.Je vous parle, à vous, parce qu’il n’est pas près de moi.Vous savez de quelle voix vibrante leurs discours sont toujours prononcés ; vous savez comme ils vibrent ; ah !On attend que les étrangers aient pu admirer nos troupes, pendant l’Exposition ; on attend que la Russie donne le signal ; on attend autre chose ; ou rien ; ou presque rien.Rappelons-nous que nous sommes tous les fils de la vieille France.Pour certains, le problème est moral.Prudhomme, du reste, est plutôt cosmopolite ; c’est presque autant le philistin allemand ou anglais que le bourgeois français.Il n’y a pas de mot plus profondément vrai que celui de Rousseau : « Il faut beaucoup de philosophie pour observer ce qu’on voit tous les jours.Entre temps, il se permet de les juger, assure que l’Impérialisme anglais n’est que l’avant-coureur de la ruine pour la puissance britannique ; que la politique d’expansion inaugurée récemment par les États-Unis est une erreur, de conséquences incalculables ; et que l’Allemagne commit, en 71, une lourde faute en annexant l’Alsace-Lorraine.La méthode utilisée dans le cadre de ce projet pourrait être réutilisée pour définir des standards en matière de formation des équipages, des aérodromes… – Développement de centres de formation communs, création d’une filière drone, soutien commun pour l’A 400M…autant de sujets qui méritent étude et attention et qui démontrent qu’il y a encore « du pain sur la planche » !Ou ont-elles irrité profondément ?

Publicités