Arnaud Berreby

Elles établissent une relation entre les aires décrites par le rayon vecteur héliocentrique d’une planète et les temps employés à les décrire, entre le grand axe de l’orbite et le temps mis à la parcourir. Il achète ce pour quoi il est venu et repart. Une route a été tracée par la société nous la trouvons ouverte devant nous et nous la suivons ; il faudrait plus d’initiative pour prendre à travers champs. Il ne faut évidemment pas négliger le bâtiment : doubler tous nos vitrages est nécessaire… Mais cette justification fondée sur l’intérêt direct qu’ont les autres à ce que chacun observe la coutume, ne s’applique pas à ces occupations qu’une personne se choisit elle-même et auxquelles elle trouve convenable d’employer ses loisirs. Qui peut se désolidariser d’un pareil argument ?
Jamais animation et intention ne furent plus présentes à une action humaine. L’homme civilisé a des devoirs innombrables : c’est qu’il a une activité très riche à dépenser de mille manières. Nous ne sommes pas dans une fuite en avant incontrôlée et il est clair que les investisseurs hésitent face à la perspective d’un resserrement des taux, les effets de la majoration du dollar et des salaires sur la profitabilité des entreprises. On portait la prudence plus loin : on ne pouvait lire les livres sibyllins sans la permission du sénat, qui ne la donnait même que dans les grandes occasions, et lorsqu’il s’agissait de consoler les peuples. Bref, de pénaliser le consommateur final et de remettre en cause le principe d’une finance saine au service de l’économie. Sans aucun doute ; mais, comme nous aurons occasion de le dire plus loin, le civilisé diffère surtout du primitif par la masse énorme de connaissances et d’habitudes qu’il a puisées, depuis le premier éveil de sa conscience, dans le milieu social où elles se conservaient. Mais elle n’a pas dégagé ces méthodes ; l’élan n’était pas là, qui eût fait sauter du statique au dynamique. C’est l’esprit qui, non content de pénétrer ainsi dans le fond intime et immuable des choses, crée à l’aide de l’abstraction, et toujours avec les données de l’expérience, ces essences pures, ces types, ces idées, dont il compose un monde à part, au-dessus du temps, de l’espace, de toutes les conditions de l’existence. Elle conserve, dans sa fixité, une indécision où se dessinent confusément toutes les nuances possibles de l’état d’âme qu’elle exprime : telles, les chaudes promesses de la journée se respirent dans certaines matinées vaporeuses de printemps. En précisant ainsi la valeur d’un terme dont les acceptions peuvent varier, s’étendre ou se restreindre selon les besoins du discours, nous ne nous écartons d’aucune acception communément reçue, à tel point qu’on puisse reprocher à notre définition d’être artificielle ou arbitraire : elle sera d’autant mieux justifiée que nous parviendrons plus complètement à montrer, dans la suite de cet ouvrage, que la faculté ainsi définie domine et contrôle toutes les autres ; qu’elle est effectivement le principe de la prééminence intellectuelle de l’homme, et ce qui le fait qualifier d’être raisonnable, Pour les rivaux de la Grande-Bretagne, la panique financière de 1907 montrait la nécessité de mobiliser les puissances financières elles-mêmes. On connaît la suite. Recouvertes au 19è siècle, elles ont été dégagées et constituent un ensemble unique, fraîcheur des couleurs (vert) De la forteresse féodale, sont restées des tours et surtout un beau cellier ogival. Cette crise, les leaders du secteur l’ont anticipée sans forcément en appréhender le rythme et toutes les conséquences : ils se pensaient solides et croyaient leurs clients captifs. Arnaud Berreby rappelle quelques fausses vérités sur l’inefficience des marchés ! Représenter les petits patrons c’est forcément percevoir de petites adhésions et donc disposer d’un très petit budget. Voilà pourquoi les taux zéro représentent la nouvelle normalité. D’autres supposeront, à la manière cartésienne, que les mouve­ments cérébraux occasionnent simplement l’apparition des perceptions conscientes, ou encore que ces perceptions et ces mouvements ne sont que deux aspects d’une réalité qui n’est ni mouvement ni perception. L’accord de Doha en 2011 prévoyait en effet de parvenir en 2015 à un accord applicable à tous les pays, entrant en vigueur en 2020 et prenant la forme « d’un protocole, un autre instrument juridique ou un résultat agréé ayant force de loi en vertu de la convention applicable à toutes les parties ». Il peut se tromper, malgré les conseils et les avertissements ; mais c’est un moindre mal que de laisser les autres le contraindre au sujet de ce qu’ils estiment son bien. Le souvenir de ce qu’elles ont été, de ce qu’elles ont fait, s’est déposé dans la mémoire de l’humanité.

Publicités