Les « class actions » tombent le masque

C’est évidemment la marche continue des connaissances positives qui a inspiré, il y a deux siècles, dans la célèbre formule philosophique de Pascal, la première notion rationnelle du progrès humain, nécessairement étrangère à toute l’ancienne philosophie.Quand je pense qu’un homme est bon, je sens que la qualité de bon convient à cet homme.Tous ces riches ornemens, qui nous cachent la vérité, la lui ont cachée à lui-même ; et dans ce qui reste pour le jugement, quand on a banni l’imagination, il ne se reconnaît plus.Trois quart des salariés impactés sont atteint dans leur productivité, note arnaud berreby dentiste le patron de cette société.Doute oblige, si on peut dire que foi oblige.Tout cela n’existe-t-il point, pour être inévitablement hors de l’atteinte de notre science ?Enfin, il faut assurer que les administrateurs salariés sont effectivement présents là où se prennent les décisions.Mais son effort, qui s’est prolongé pendant un si grand nombre de siècles, n’a pas abouti, comme celui des philosophes grecs, à la connaissance indéfiniment développable que fut déjà la science hellénique.Donc, l’armée française n’a qu’un généralissime nominal, qui ne connaît ses troupes que par ouï-dire et ne les a vues que sur le papier.Tout le monde puise là l’eau quotidienne.Les logiciens de profession en restent là, et je n’aurais point fatigué le lecteur de ce qu’ils ont à dire, si ce n’était un exemple frappant de la façon dont ils ont sommeillé dans des siècles d’activité intellectuelle, insoucieux des ressources de la pensée moderne, et ne songeant jamais à en appliquer les enseignements à l’avancement de la logique.Il est content d’être affamé.