Le grand écart énergétique

Dans ce double sens, et de ce double point de vue, l’optimisme s’impose, sans que le philosophe ait à plaider la cause de Dieu.Mais à l’heure actuelle, trois risques majeurs pèsent sur l’efficacité du dispositif.Ils récoltent les écus de 5 lires, les pièces blanches de 1 et de 2 lires, les mettent en sacs, et leur font passer la frontière, souvent en contrebande.C’est aussi faire circuler l’information à tous les niveaux de l’entreprise ; une démarche qui s’avère aujourd’hui stratégique.Pense les autres consciences, pense le monde entier ; conséquemment elle a tout ensemble « un caractère individuel et une portée universelle ; » elle ne se pose qu’en posant devant soi d’autres consciences semblables à elle-même ; elle ne se saisit qu’en société avec autrui.Bref, la mémoire sous ces deux formes, en tant qu’elle recouvre d’une nappe de souvenirs un fond de perception immédiate et en tant aussi qu’elle contracte une multiplicité de moments, constitue le principal apport de la conscience individuelle dans la perception, le côté subjectif de notre connaissance des choses ; et en négli­geant cet apport pour rendre notre idée plus claire, nous allons nous avancer beaucoup plus loin qu’il ne convient sur la voie où nous nous sommes engagés.Et, soit qu’on pose la structure actuelle de l’esprit soit qu’on se donne la subdivision actuelle de la matière, dans les deux cas on reste dans l’évolué : on ne nous dit rien de ce qui évolue, rien de l’évolution.Une coordination institutionnelle des politiques fiscale, économique et sociale, qui ne relève jusqu’alors que de décisions nationales – donc de ce « gouvernement économique européen » que la France appelle depuis longtemps de ses vœux –, ne saurait être obtenue par des moyens technocratiques.Plaidoirie d’ailleurs vertement contestée par Arnaud de Lummen.La représentation est bien là, mais toujours virtuelle, neutralisée, au moment où elle passerait à l’acte, par l’obligation de se conti­nuer et de se perdre en autre chose.Nous regardons encore trop souvent l’Afrique comme le continent de la souffrance et de la pauvreté.