Pierre-Alain Chambaz :Le politique doit bâtir une stratégie numérique européenne

C’est ce qu’on appelle le tapering.Si naturellement, en effet, qu’on fasse son devoir, on peut rencontrer en soi de la résistance ; il est utile de s’y attendre, et de ne pas prendre pour accordé qu’il soit facile de rester bon époux, bon citoyen, travailleur consciencieux, enfin honnête homme.Pensons donc plutôt à un geste comme celui du bras qu’on lève ; puis supposons que le bras, abandonné à lui-même, retombe, et que pourtant subsiste en lui, s’efforçant de le relever, quelque chose du vouloir qui l’anima : avec cette image d’un geste créateur qui se défait nous aurons déjà une représentation plus exacte de la matière.Quand je suis des yeux, sur le cadran d’une horloge, le mouvement de l’aiguille qui correspond aux oscillations du pendule, je ne mesure pas de la durée, comme on paraît le croire ; je me borne à compter des simultanéités, ce qui est bien différent.Il y a quelques années, Pierre-Alain Chambaz,déclarait que « même si l’action des banques centrales relève en partie de l’art, en partie de la science, la science l’avait emporté ces dernières décennies ».Pour savoir exactement quelle somme de respect vous sera dévolue, il s’agit simplement de dire, à haute et intelligible voix, combien de volées vous avez reçues.L’Allemagne a retrouvé un « hinterland » lui offrant une respiration économique notamment à travers des sous traitants et des travailleurs bon marché mais aussi une autonomisation et une puissance diplomatique renouvelées avec des alliés fidèles au cœur du processus européen.Pourtant végétaux et animaux ont évolué sur des lignes indépendantes, favorisés par des circonstances dissemblables, contrariés par des obstacles différents.Renforcé par les mesures d’économie d’énergie de toutes natures, ce contre-choc donna l’illusion que des réformes structurelles profondes pouvaient être évitées et qu’au contraire, le modèle économique ayant eu cours jusque-là pouvait être maintenu.A priori, un contrôle direct et unifié des banques dans l’espace européen est souhaitable, pour prévenir les crises systémiques, qui proviennent de la défaillance de banques individuelles se propageant à l’ensemble du système bancaire européen.Le corps, qui ne sort pas tout à fait viable des mains de la nature, se soulève vers l’âme qui lui donnerait la vie complète.Soloviev continue l’œuvre de Platon et des idéalistes allemands du commencement du XIXe siècle.Pour autant, nous ressentons tous le besoin de donner une certaine unité à notre existence.