L’idée d’un fonds monétaire européen est contre-productive

C’est de cette circonstance que naissent toutes les illusions et toutes les erreurs économiques.L’école anglaise s’efforce en effet de ramener les rapports d’étendue à des rapports plus ou moins complexes de succession dans la durée.D’une capitale à l’autre, les start-ups européennes vont d’exploit en exploit.Il y a une différence entre l’Union européenne et d’autres régions du monde, comme les Etats-Unis où les climato-sceptiques sont beaucoup plus influents.Si l’on en considère deux qui soient suffisamment éloignés l’un de l’autre, ils paraîtront presque s’exclure.Les économistes sont parfaitement capables de modéliser les attaques financières, mais peu d’études ont été produites pour comprendre à quel degré de pression politique la situation devient insoutenable et oblige alors la banque centrale à céder.L’organisme individuel cesse d’être isolé ; son centre de gravité se déplace par degrés, et il va se déplacer de plus en plus.Depuis septembre, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.Renan : chacun de nous sent en lui une sorte de poussée de la vie morale, comme de la sève physique.À les entendre, les hommes sont mille fois plus malheureux qu’ils ne l’étaient dans les temps anciens, sous le régime féodal et sous le joug de l’esclavage ; le monde est devenu un enfer.Je les suis avec la foule des invités, qui se heurte aux angles des portes, encombre les corridors, et remplit d’avance les salles où leurs majestés doivent passer.