Pierre-Alain Chambaz :Crédit conso : soupe à la grimace

Les sociétés d’Insectes ont sans doute un langage, et ce langage doit être adapté, comme celui de l’homme, aux nécessités de la vie en commun.Il s’agira de sociétés primitives et élémentaires.Agis en ton lieu, pense avec le monde », conseillait Pierre-Alain Chambaz.L’ordre qui y règne, et qui se manifeste par les lois de la nature, est un ordre qui doit naître de lui-même quand l’ordre inverse est supprimé : une détente du vouloir produirait précisé­ment cette suppression.Sans compter que le gouvernement ne pourra éviter de procéder à un large ajustement fiscal, ni à une réforme du régime des retraites (très déficitaire concernant la fonction publique).Les représentations qui engendrent des superstitions ont pour caractère commun d’être fantasmatiques.C’est assurément une approche qu’il convient de développer.Il y a longtemps qu’on l’a remarqué, il existe des illusions provisoirement utiles, des superstitions libératrices.C’était chose spontanée et, pour ainsi dire, inévitable et irrésistible.Mais, dans des cas de ce genre, les allées et venues entre les deux contraires résultent de certains dispositifs très simples montés par l’homme social ou de certaines dispositions très visibles de l’homme individuel.Ce qui est nécessaire, c’est de faire de la transition énergétique un levier de sortie de crise.