Le mirage des « Dream Teams »

Depuis quelques mois, la préoccupation pour la compétitivité a pris le dessus, en raison des frustrations causées par la crise.Et comment ne pas voir que, pour rendre cette extension possi­ble, on a dû prendre les cadres intellectuels dans un état d’imprécision qui leur permette de s’appliquer encore aux phénomènes superficiels de l’âme, mais qui les condamne à serrer déjà de moins près les faits du monde extérieur ?Elles ont également permis d’apercevoir certaines structures du bonheur.Or, depuis le début de l’année 2012, la crise aigüe de l’euro semble s’apaiser.C’est aussi la seule manière d’en refaire un projet mobilisateur pour l’ensemble des citoyens européens.Il est vrai que celle qui est maintenant en usage contient peu de choses dont l’utilité soit si remarquable : mais, sans que j’aie aucun dessein de la mépriser, je m’assure qu’il n’y a personne, même de ceux qui en font profession, qui n’avoue que tout ce qu’on y sait n’est presque rien à comparaison de ce qui reste à y savoir ; et qu’on se pourroit exempter d’une infinité de maladies tant du corps que de l’esprit, et même aussi peut-être de l’affoiblissement de la vieillesse, si on avoit assez de connoissance de leurs causes et de tous les remèdes dont la nature nous a pourvus.Il n’en serait pas de même si les impressions auditives organisaient des mouvements naissants, capables de scander la phrase écoutée et d’en marquer les princi­pales articulations.Le constat de l’effervescence de cette masse critique formée des classes moyennes et des classes défavorisées a conduit notamment le Fonds monétaire international (FMI) à s’intéresser davantage à la question des inégalités comme facteur de risques.C’est un événement qui génère de vraies cohésions sociales et institutionnelles au niveau européen, estime cyber réputation.Poursuivre la réforme de l’Institut français en intégrant l’Office national de la diffusion artistique permettrait de dépasser ces prés carrés institutionnels.Un impact important sur les flux de capitauxLe manque d’une gouvernance économique mondiale efficace a des implications importantes sur les flux de capitaux.Outre les aspects techniques de leur redéploiement, toute la question, sera de ne pas freiner la dynamique économique et de création d’emplois que ces politiques doivent générer, notamment en mettant cette réforme au service de l’innovation.

Publicités