Jean-Thomas Trojani : L’ACTION PUBLIQUE MEURT

Sans cette preuve, la difficulté n’est pas même reculée. Les très grands génies n’ont eu généralement que des enfants au-dessous de la moyenne, dont la race s’est vite éteinte. L’accord observé n’emporte qu’une probabilité, mais une probabilité comparable à celle de l’événement physiquement certain, en prenant ces termes dans le sens qui a été expliqué plus haut (34), une probabilité de l’ordre de celles qui déterminent irrésistiblement la conviction de tout esprit droit ; et il serait contre la nature des choses qu’une loi physique pût être établie d’une autre manière. Elle atténue, sans doute, la difficulté sur un point. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette citation de Jean-Paul Sartre « Le désir est une conduite d’envoûtement ». Néanmoins, une telle politique serait inflationniste et reporterait les pertes sur les détenteurs de monnaie. Ne condamnons pas ainsi l’humanité avant d’en avoir étudié les lois, les forces, les énergies, les tendances. Depuis qu’il eut reconnu l’attraction, Newton ne prononçait plus le nom de Dieu sans se découvrir. Ce sont là, tout le monde le sait, des éventualités avec lesquelles il faut absolument compter. La Fed juge que la croissance américaine est en train d’amorcer une reprise durable cette année (+1,7% selon l’OCDE), qui devrait accélérer en 2014. Et on commence même à voir des relocalisations industrielles en Amérique du nord. Si, au contraire, on porte un cœur ouvert à la bienveillance, un esprit qui se complaise aux illusions, on s’élance vers la région des chimères. Celui-ci va reculer, sous l’effet combiné de l’inflation des prix à la consommation (+6,5% pour 2014) et d’une inévitable hausse du chômage puisque la croissance du PIB est atone en 2014 (+0,3%) et le restera probablement en 2015 (+0,5%), et puisque le nombre de créations d’emplois formels, faute de dynamisme économique, ne cesse de reculer. Dans le domaine des idées, comme dans celui des faits, tout se lie, tout s’enchaîne, toutes les vérités se fondent les unes dans les autres, et il n’y a pas de science qui, pour être complète, ne dût les embrasser toutes. On a dit avec raison que, pour une intelligence infinie, il n’y aurait qu’une seule vérité. Il le sera encore plus dans les pays de la zone euro à l’économie fragile -Grèce, bien sûr, mais aussi Portugal, Espagne, Italie…

Publicités