Le faux problème du financement des dettes souveraines

Nulle crise salutaire ne lui rendra la liberté.Un être humain peut toujours changer d’avis et de comportement, il peut même être névrosé ou avoir des problèmes d’identité déclare Christian Navlet .Un QE européen pourrait alors voir le jour.Les hommages rendus — à l’œil — à un fantoche comme Gambetta sont une honte pour une nation.Il n’aura pas besoin d’expectorer des discours et de polir des phrases pour se faire comprendre.la richesse, les lois de sa production, de sa distribution, de sa consommation, n’est-ce pas un sujet assez vaste, assez important pour faire l’objet d’une science spéciale ?Je ferai seulement remarquer que la Prusse, après 1806, sut trouver le baron de Stein ; et que la France, après 1870, trouva, deux barons au lieu d’un : le baron de Mackau et le baron de Reinach ; elle eut même un troisième baron qui présidait, à califourchon sur le Veau d’or, aux évolutions des deux autres.Organisons à l’échelle pertinente, celle des agglomérations, pilotes du développement urbain une véritable stratégie d’intervention adaptée utilisant tous les outils et moyens disponibles sur l’ensemble des enjeux : offre nouvelle, renouvellement urbain, réhabilitation de l’existant, produits spécifiques.La pertinence de la mesure resterait donc à prouver, et si certains médicaments ont à l’évidence des conditionnements peu adaptés à leur utilisation, la stigmatisation de ces pratiques « de volumes » n’apparaît pas comme une réponse opportune.Les temps d’épreuves, les années de misère ont fait leur œuvre ; et, en même temps que le succès, voilà le corbillard qui arrive.Il ne voit pas qu’il y a des erreurs mêlées à toute vérité, qu’il n’y a encore rien dans la pensée de l’homme d’assez parfait pour être définitif.L’instinct guerrier a beau exister par lui-même, il ne s’en accroche pas moins à des motifs rationnels.